- Le verger -

L’exploitation est engagée dans une démarche et une charte qualité des pomiculteurs de France « verger ecoresponsable »

 

La pomme est le fruit d’un irremplaçable savoir-faire. Tout au long de l’année, l’arboriculteur apporte de nombreux soins à son verger, à ses arbres, à ses fruits, dans le respect de l’environnement, pour proposer aux consommateurs un fruit de qualité, avec du goût, des saveurs, sain et une bonne conservation

 

Plantation et entretien

Avant la plantation, les variétés de pommes sélectionnées sont greffées sur des porte-greffes parfaitement adaptés aux conditions climatiques et culturales locales.

Après plantation, l'arboriculteur doit attendre 4 à 5 ans pour que le verger entre en production.

Pour favoriser la bonne croissance de l’arbre, après une étude de sol et sous sol un apport de 30 tonnes de fumier par hectare a été réalisé avant la plantation. Cette fumure de fond doit être entretenue tous les ans. Depuis 2009 nous utilisons une fumure organique biologique .

 

Le pommier doit subir une période de froid hivernal pour stimuler sa fructification mais il craint les gelées printanières qui détruisent les fleurs ou "brûlent" les fruits en formation. Nous sommes équipés d’une machine antigel qui permet de réchauffer l’air du verger.

 

 

 

En hiver, les pommiers sont taillés pour sélectionner les rameaux porteurs de fruits pour l’année en cours et préparer les futures récoltes.

Nous pouvons réaliser une taille en vert, ou taille d’été pour supprimer des gourmands, éclaircir le coeur des arbres afin d’obtenir une meilleure coloration des pommes.

 

Protection des arbres

Des méthodes de lutte intégrée permettent de combattre les attaques des ravageurs ou des maladies.

Il s'agit de traiter les arbres non pas dès l'apparition des ravageurs ou des maladies mais dès que ces attaques ont atteint un niveau nuisible pour la production.

 

Nous utilisons pour lutter contre le ver de la pomme (carpocapse), la confusion sexuelle. Ce sont des bandelettes enduites de phéromones qui se diffusent dans l’air et perturbent ainsi la formation des couples. Il s’agit de poser plus de 4000 diffuseurs sur le haut des arbres et 1 piège à insectes qui nous renseigne sur la densité de ces insectes ravageurs, ce qui nous permet d'apprécier la nécessité d'un soin. Si nous avons plus de 15% de dégât potentiel dans le verger nous utilisons un insecticide biologique.

 

Nous avons ensemencé le verger d’acariens « jaunes »( thyphodromes) pour lutter contre les acariens rouges.

 

Les coccinelles, contrairement à l’idée reçue, ne sont pas directement utiles au verger mais ce sont leurs larves qui le sont. En effet, les oeufs pondus par les coccinelles donnent naissance à des larves très gourmandes qui dévorent les pucerons nuisibles, vivant sur l’arbre le libérant ainsi de ses parasites.

 

Protection de l'environnement

 

Les nichoirs, nous en avons installés plus de 50 dans le verger : des nichoirs à mésanges bleus et charbonnières, elles réalisent en moyenne 700 tours par jour pour nourrir leurs petits. Elles nettoient ainsi le verger. Nous avons comme projet l’installation de nichoirs à chauve souris et à chouette effraie.

 

Pour favoriser la biodiversité dans le verger, nous avons planté une haie refuge pour les insectes auxiliaires et utilisé l’enherbement entre les rangs du verger que nous laissons monter à graines.

 

Au printemps, le producteur surveille la floraison : ce sont les abeilles qui pollinisent les fleurs pour favoriser la fructification. Nous avons un petit rucher permanent sur l’exploitation au pied du verger. A ce stade, nous réalisons un premier éclaircissage pour optimiser la quantité de fruits par branche.

A la formation des fruits, le producteur procède à un éclaircissage qualitatif : il fait tomber certains fruits (petits et mal formés) pour favoriser la croissance homogène des autres et fin juin ce travail est complété par un éclaircissage manuel pomme après pomme.

 

 

La récolte des pommes

 

La récolte des pommes se déroule de début septembre à fin novembre. Les pommes sont récoltées manuellement selon leur degré de maturité : on détermine leur teneur en amidon, leur taux de sucre et leur coloration.

Les pommes sont cueillies à maturité "de consommation" pour une consommation immédiate, ou à maturité "de cueillette" pour un stockage et une consommation ultérieure.

Le fruit est alors détaché de la branche avec son pédoncule, sans le tirer. Il est manipulé avec précaution et déposé dans des pallox. Ils sont stockés dans deux chambres froides à une température de deux degrés.

 

LA POMME ET LA SANTE

 

Nous vous conseillons de vous rendre sur le site de l’association nationale pommes poires avec ce lien : www lapomme.org pour avoir toutes les informations sur les bienfaits de la pomme .

Si la pomme est largement recommandée en cas de diabète, de rétablissement post opératoire ou de régime alimentaire, elle a aussi les faveurs de tous les biens portants :

Elle calme les petits fringales.

Elle apporte des vitamines aux goûters des enfants.

Cuite, elle est un dessert léger et facile à manger.

Pour les sportif, le potassium contenu dans la pomme neutralise l’acide lactique qui se produit lors de l’effort physique et leur évite les crampes.

En cas de petit creux à la maison ou au bureau, elle remplace facilement le grignotage sucré, avec moins de calories et plus d’énergie.